Choix de la motorisation de mon portail 2 vantaux

Vous voulez profiter des avantages que la motorisation de portail procure et pourtant vous ne savez pas quel automatisme choisir pour votre portail 2 vantaux ? Ne vous inquiétez pas, nous avons écrit cet article spécialement pour vous en espérant qu’il vous sera d’une quelconque utilité. D’abord, vous allez découvrir comment choisir une motorisation. Puis, nous allons vous présenter les variétés de motorisation de portail battant pour que vous puissiez choisir celle qui vous convient.

Que faut-il prendre en compte lorsqu’on choisit une motorisation pour portail ?

Voici quelques critères qui peuvent vous être utiles avant de passer à l’achat de la motorisation. Premièrement le sens d’ouverture de votre portail (est-il vers l’extérieur ou vers l’intérieur ?). Deuxièmement la taille et le poids des vantaux pour définir la puissance du moteur. Troisièmement, le matériau de construction est-il assez robuste pour supporter la pression de la motorisation. Quatrièmement, la vitesse de déplacement (ouverture et fermeture). Cela dépend de vous, combien de temps pouvez-vous attendre. Et le dernier, mais tout aussi important, l’alimentation 230 V ou 24 V ?

Quels sont les différents types de motorisation de portail ?

En ce qui concerne un portail battant, vous avez 5 types de motorisation au choix. Il s’agit du moteur à vérin, du moteur à bras, du moteur à roue, du moteur enterré et du moteur intégré.

La motorisation à vérin

Si les vantaux de votre portail pèsent lourds ou fabriqué en acier, c’est le type de motorisation que vous devez installer. En effet, il ne convient pas aux portails en PVC ou en aluminium ou à d’autres matériaux assez fragiles. De plus, cette motorisation exerce une énorme pression au niveau des gonds. L’avantage avec le moteur à vérins c’est qu’il est plus discret et plus compact. En revanche, il est plus lent comparé aux autres.

La motorisation à bras

Ce type de motorisation peut s’installer à tous les types de portail, quel que soit son matériau de construction. Le moteur à bras articulés est plus encombrant que le vérin, mais il est plus rapide. Les bras de la motorisation reproduisent les mouvements de ceux des bras humains pour ouvrir et pour fermer le portail. Grâce à ce mode de fonctionnement, la durée de vie du portail se voit considérablement augmentée.

La motorisation à roues

Il s’agit d’un moteur à roue qu’on fixe sur chaque vantail du portail pour permettre son ouverture et sa fermeture automatiquement. C’est le moins cher de tous et 12 ou 24 volts sont assez pour le faire fonctionner. C’est le type de moteur que vous devez acheter si vous cherchez un modèle économique. D’ailleurs, la motorisation à roue peut fonctionner à l’énergie solaire.

La motorisation enterrée

Dans ce système, le moteur s’installe sous le sol du portail. C’est le plus cher à cause des travaux de maçonnerie que son installation demande. Cependant, enfoui dans le sol, le moteur est bien protégé et possède donc une grande longévité. De plus, la motorisation est totalement invisible à la surface, cela rend le portail plus esthétique.

La motorisation intégrée

Si vous voulez une motorisation dont le moteur est invisible, mais que le moteur enterré ne vous convient pas, optez pour la motorisation intégrée. Le moteur est incorporé dans les piliers du portail. Seulement, il vous faudra remplacer votre portail puisqu’avec ce système, le portail et la motorisation ne peuvent pas être séparés.