quels sont les différents éléments qui composent un automatisme de portail ?

De plus en plus de personnes leur intérêt pour l’utilisation d’un portail automatisé, et pour ce faire, il est nécessaire de faire la mise en place d’une motorisation sur le portail. Une telle action nécessite une bonne connaissance des différentes composantes d’un tel élément, et mieux on connait celles-ci, mieux on sera en mesure de procéder à la mise en place de tels éléments.

Utiliser une motorisation de portail

On parle de portail motorisé quand celui-ci peut être actionné à distance en utilisant une télécommande ou bien un pavé de boutons. L’intérêt ici est de ne pas avoir à fournir d’efforts physiques pour permettre que l’ouverture ou la fermeture puisse se faire convenablement. En outre, un automatisme de portail peut prendre différentes formes dépendamment du type de portail sur lequel on va se charger d’en faire la mise en place. On peut trouver deux principales sortes de portail : le modèle à battants et le modèle à coulisses. Le type de motorisation à utiliser doit être différent en raison du fait que le mode d’ouverture de chacun n’est pas le même.

Pour le portail à battant, un pan du vantail est fixé au cadre, et le tout se déplace sur un trajet en forme de demi-cercle. Pour ce qui est du portail à coulisses, le vantail se déplace sur un jeu de rails, et suit une trajectoire linéaire. On peut donc dire que les modes de déplacement pour chaque type de portail sont totalement différents entre eux, et ne sont pas un minimum compatible. Le problème de faire se déplacer automatiquement le vantail d’un portail est donc un problème qu’on doit prendre selon le cas, et la manière dont procède un moteur pour faire ouvrir ou fermer un portail dépendra vraiment du cas de figure.

Les composantes d’un automatisme de portail

Pour le moteur à battant, on trouve généralement un moteur qui comprend un bras articulé, et celui-ci se charge de tirer ou pousser le portail pour qu’il puisse s’ouvrir ou se fermer. Idéalement, c’est un support qui se trouve en hauteur, de manière à ne pas venir être une gêne pour ceux qui vont se déplacer via le portail. Pour ce qui est du portail à coulisses, il est possible de trouver deux sortes de moteurs, dans la mesure où il existe deux sortes de portail coulissant. Le premier concerne les modèles qui se déplacent sur des rails, et ici, le type de motorisation nécessite certains travaux de maçonnerie.

En effet, pour que le tout fonctionne, on doit se charger de mettre certains éléments en terre, puis de les fixer pour éviter trop de vibrations qui pourraient déplacer le tout avec le temps. L’autre modèle de motorisation pour portail coulissant nécessite des travaux de soudure, dans la mesure où ils se trouvent à une certaine hauteur. La procédure de soudure vient donc assurer que le tout ne puisse pas être trop instable. Cette solution est utilisée pour les portails qui comprennent une crémaillère, et donc qui sont du type autoporteur.